que se passe-t-il en ile-de-france - Le blog de La ruche (alternatives écologiques et solidaires à Vanves)
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 15:16
La Ruche a recensé quelques actions qui se dérouleront à Paris et à proximité de Vanves en préparation du sommet sur le climat qui aura lieu à Copenhague du 7 au 18 décembre. Pour que de réels engagements soient pris par les états présents, la pression des citoyens doit être forte.
- Samedi 5 décembre
  - 12h : déploiement du patchwork des Amis de la Terre place René Cassin: l'association présentera le patchwork rassemblant les messages écrits par des citoyens sur des carrés de tissus. Principe : donner à chacun la possibilité de s'exprimer de manière visuelle sur son idée de la justice climatique (dessin, message, caricature, ...) et de transmettre ce message aux décideurs.
  - 12h18h, Paris, place René Cassin, devant l'église Saint-Eustache (les Halles): Flash-mob sous forme d'ensemble musical (instrument de musique, casseroles, bidons, etc.) à l'appel du collectif Ultimatum Climatique (WWF, Greenpeace, les Amis de la Terre, Action contre la Faim, Médecin du Monde, Fondation Nicolas Hulot,...)
Rendez-vous à 11h45
Renseignez-vous: http://energie-climat.greenpeace.fr/flash-mob-le-samedi-5-decembre-pour-le-climat-deux-jours-avant-copenhague
- 12h30 : prises de parole du collectif UCJS (Urgence Climatique Justice Sociale), place René Cassin
- 14h : Velorution à Châtelet: http://www.velorution.org/articles/
- 18h30 : soirée convergence des luttes "Climat et migrations" au 14 rue Baudelique organisée par l'UCJS, en présence de la Caravane Genève - Copenhague. 14 rue Baudelique 18éme,  M° Simplon ou J. Joffrin.
- Samedi 12 décembre; journée mondiale sur le climat.
  - 14h30 - 17h30: mairie de 2ème: création d'une fresque avec le collectif Hojoh, animation musicale avec la compagnie Ens'Batucada
  - Horaires à définir: Fermeture symbolique du siège d'EdF à la défense (org. Les Verts). 20 place de la Défense 92400 COURBEVOIE.
- Signez l'Ultimatum:
http://www.copenhague-2009.com/copenhague-2009

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il en Ile-de-France
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 18:51
Colloque les 4 et 5 décembre 2009
Organisé par "Scientipôle, Savoirs et Société, pôle de diffusion scientifique Ile-de-France Sud", dont l'INRA est membre, ce colloque complète l'exposition itinérante accueillie en ce moment par des communes de la région du plateau de Saclay et alentours.
Il y a deux ans éclataient des « émeutes de la faim » dans 38 pays en développement suite à la hausse des cours mondiaux des matières premières agricoles. Comment cet événement a-t-il pu se produire ? La science agronomique n’avait-elle pas progressé ? Ne savions-nous pas produire plus de nourriture, de meilleure qualité, sur une surface moindre et à faible coût ? Le monde occidental n’était-il pas confronté à une progression du nombre des personnes en surpoids ?
En France, les recherches en santé humaine ne se focalisaient-elles pas sur le problème de l’obésité avec notamment le développement de molécules censées réguler la prise alimentaire ? Etait-ce le retour des famines qu’ont connues les pays européens au Moyen Age, les Etats-Unis lors de la crise de 1929, la Russie pendant la guerre de 1914-18, la Chine à la fin de la guerre de 1945 ? Etait-ce une crise conjoncturelle ou structurelle ? Si des crises éclatent en ce début du 21ème siècle, qu’en sera-t-il en 2050 quand cohabiteront sur Terre 9 milliards d’êtres humains ? Dans les quarante prochaines années, pourrons-nous et saurons-nous assurer la sécurité alimentaire mondiale ?
Des analyses scientifiques, économiques et politiques sont nécessaires pour présenter, si elles existent, des réponses claires à l’ensemble de ces questions. Scientipole Savoirs & Société se propose dans le cadre de son forum annuel d’apporter quelques éléments de réflexion au travers de trois tables rondes regroupant des experts de différentes disciplines et des acteurs de la société civile impliqués dans ce domaine.
Programme et inscriptions :
https://colloque. inra.fr/nourrir_ la_planete
https://colloque. inra.fr/nourrir_ la_planete/ Pre-programme

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il en Ile-de-France
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 18:11

Le centre de traitement des déchets ménagers d’Ivry/Paris XIII aura 40 ans à l’horizon 2010.

 Le syndicat de traitement des déchets ménagers de l’agglomération parisienne (SYCTOM) a étudié son remplacement par un centre de traitement conjuguant méthanisation avec valorisation biologique et incinération avec valorisation énergétique. Il a saisi la CNDP pour l’organisation d’un débat public afin d’éclairer sa décision : celui-ci permettra à tous de s'informer et de s'exprimer sur l’opportunité, les objectifs et les principales caractéristiques du projet, du 4 septembre au 21 décembre 2009.

Pour plus d'infos, consultez le site consacré à ce débat.

Pour rester informé de l'actualité de ce débat, inscrivez-vous à la newsletter.


Sur la gestion des déchets, à Vanves ou ailleurs, consultez les autres articles de la Ruche :

Une nouvelle campagne sur la réduction de déchets
Pas de mercure dans mes ordures
A vanves : recyclez vos paires de lunettes et faîtes une bonne action
Stop aux déchets : plus de 300 foyers ont participé à l'opération menée en Haute Savoie
Déchets toxiques : TRIADIS ne connaît pas le chemin de Vanves
Donner au lieu de jeter
Soirée-débat à Vanves : la réduction des déchets d'emballage : les exposés
Soirée-débat à Vanves : la réduction des déchets d'emballage
Plus d’actions pour moins de déchets
Comment faire du compost ou du lombri-compost ?
Deuxième opération déballage, l'article du Parisien
Testez vos connaissances et vos réflexes anti-déchets
Deuxième opération déballage, la pétition
Deuxième opération déballage : un vrai succès
Gestion des déchets à Vanves : peut mieux faire !
Un week-end de réflexion autour des emballages
Faites un geste pour l'environnement ! Compostez votre sapin de Noël !
A la recherche de "Ma déchèterie mobile"...
Une raison de plus de recycler ses déchets verts
Suivi de l'action déballage du 7 juin 2008 : lettre à Intermarché
Les Vanvéens emballés par la Ruche !
Recycler, c’est bien, produire moins de déchets, c’est mieux

L'album photo de l'action déballage du 7 juin 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il en Ile-de-France
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 17:47
Ce festival est organisé par la Fondation Sciences Citoyennes avec le concours de l’ACRO, Ingénieurs Sans Frontières et Sud-Recherche-EPST et avec le soutien de la Fête de la Science.
Il a lieu du mardi 17 au vendredi 20 novembre 2009, au cinéma La Clef, 21 rue de la Clef à Paris, dans le 5e (M° Censier-Daubenton). BUFFET BIO à prix modérés ouvert tous les soirs à partir de 19h15.

Programme :

17/11/09 - 19h45
L’empire du management, de Gérald Caillat

L’Empire du Management est un essai documentaire sur la mondialisation, vue comme une tentative réitérée d’occidentalisation du monde. "En contemplant à égale distance les rites de l’entreprise et ceux du sacré, en juxtaposant l’austère beauté du texte de Pierre Legendre et la novlangue gestionnaire, ou en filmant longuement les visages dans la foule, Gérard Caillat désamorce avec brio la propagande du marketing et expose son omniprésente tyrannie"
Débat : Les sciences et les techniques, une caution pour un management d’inspiration néolibérale ?
Intervenants : Willy Pelletier (Fondation Copernic), Antoine Derouet (Ingénieurs sans Frontières), Maxime Chodorge (Ingénieurs sans Frontières)

18/11/09 - 19h45
Le déjeuner sur l’herbe, de Jean Renoir

Le professeur Alexis est un fringant biologiste, apôtre de la fécondation artificielle grâce à laquelle il veut améliorer la race humaine. Un projet de mariage arrangé avec une responsable allemande de mouvements de jeunesse doit propulser sa candidature à la présidence de l’Europe. Seulement, au cours d’un pique-nique en pleine nature, il fait la connaissance de Nénette, une fille de la campagne, qui se met à sa disposition comme sujet d’expériences puisque, justement, elle n’est pas tellement portée sur les hommes.
Débat : De la procréation assistée aux enfants programmés ?
Animation : Elena Pasca (Fondation Sciences Citoyennes)
Intervenants : Jacques Testart (biologiste, Fondation Sciences Citoyennes), Monette Vacquin (Psychanalyste)

19/11/09 - 19h45
Sous les pavés, la Terre, de Thierry Kruger et Pablo Girault

Naviguant entre constats alarmants et propositions réalistes dans les domaines de l’agriculture, du transport et de l’habitat, « Sous les pavés, la TERRE… » nous incite à réfléchir au coût humain et environnemental de la croissance à tout prix. Les « utopies concrètes » sont à portée de main, et l’éveil des consciences permettrait à chacun d’entre nous de contribuer à une refondation de nos modes de vie, dans l’esprit d’un partage solidaire et d’une « sobriété heureuse ».
Débat : De la théorie à la pratique, quelles alternatives pour quelle société ?
Animation : Claudia Neubauer (Fondation Sciences Citoyennes)
Intervenants : Thierry Kruger (réalisateur), François Veillerette (MDRGF), Richard Wallner (néo-paysan), Philippe Collin (Confédération Paysanne)

20/11/09 - 19h45
Putain d’usine, de Rémy Ricordeau et Alain Pitten en collaboration avec Jean-Pierre Levaray

Jean-Pierre Levaray, ouvrier dans l’agglomération rouennaise, et ses collègues, décrivent leur travail dans l’usine de fabrication de produits chimiques de Grande Paroisse, classée SEVESO 2 et sœur jumelle de l’usine AZF de Toulouse. Les économies budgétaires et les orientations des actionnaires ont mené un travail de sape sur le moral des ouvriers qui vivent quotidiennement dans leur emploi les risques de maladies professionnelles ou d’accident industriel et s’inquiètent pour leur santé physique et mentale. Ils racontent l’exploitation, la lutte et la solidarité, les doutes et la difficulté à vivre avec le travail.
Débat : "Les fabricants de progrès" et la souffrance au travail
Animation : Régine Boutrais (Fondation Sciences Citoyennes)
Intervenants : Jean-Pierre Levaray (auteur du livre "Putain d’usine"), Serge Dufour (Directeur du Pôle "Travail/Santé - Expertises", Emergences), Christophe Dejours (Professeur titulaire de la chaire de Psychanalyse-Santé-Travail au CNAM, sous réserve)



Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il en Ile-de-France
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 22:05
Quel que soit son ou ses modes de déplacement, chaque Francilien porte un regard sur les politiques de transport en Ile-de-France. Il vous reste encore quelques jours, jusqu'au 15 octobre 2009, pour donner votre avis sur la révision du plan de déplacements urbain de la Région Ile-de-France.
Connectez-vous sur http://pdu.stif.info/ et suivez le mode d'emploi...

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il en Ile-de-France
commenter cet article
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 22:20
Un immeuble vide depuis 11 ans en face du Bon Marché, abandonné par une propriétaire millionnaire.
Huit jeunes mal-logés condamnés à lui payer 80 000 € pour y avoir habité pendant un an, faute de place en logement social. Cette propriétaire a fait saisir leurs comptes pourtant déjà vides, et déclare vouloir les faire payer toute leur vie.
Jonathan, 24 ans, étudiant : "Déjà que je galère avec ma bourse, si maintenant on me la saisit" ...
Le collectif Jeudi-Noir appelle au soutien le plus large pour ne pas laisser perdurer une telle injustice.
Le Haut Commissaire à la Jeunesse Martin Hirsch, le député UMP Etienne Pinte, les sénateurs Alima Boumediene-Tiery et Jean Desessard, le Parti socialiste soutiennent les habitants. Le maire de Paris Bertrand Delanoë a même de demandé au préfet la réquisition de l'immeuble. Pourtant malgré ces déclarations de façade, rien ne bouge !
Pour Karima Delli, députée européenne Europe écologie et porte-parole du collectif Sauvons les Riches : "Cette situation est emblématique d'une société malade où les propriétaires millionnaires ont tous les droits, et où la Justice, clémente avec les puissants, se montre implacable avec les plus faibles."
Il est possible de soutenir les habitants sur http://sevres.jeudi-noir.org
Contact des habitants : 06 84 55 34 45
Contact de Florence Diffre, l'avocate des habitants : 01 40 13 72 74
Contact de Barthélémy Lacan, l'avocat de la propriétaire : 01 45 53 10 51
 www.jeudi-noir.org

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il en Ile-de-France
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 20:55
Mai-Juin 2009 : le sixième numéro de la lettre d'info du Réseau des AMAP* vient de paraître.
Au sommaire :

Au fil du réseau
- La deuxième édition de la Fête des AMAP d'Ile de France aura lieu le 6 Juin prochain au Parc de Bercy
Nous avons besoin de renforts !
- L'AMAP de Vaucresson va plus loin dans son soutien à une agriculture durable
- Remise à flots
- La solidarité chez les Patates Douz' (suite de l'article paru dans le numéro précédent)
Rue Beaubourg
- CR de l'Assemblée Générale 2009
- Quand l'arrivée des AMAPiens annonce celle du Printemps des AMAP
- Ferme Couveuse: c'est parti !
Grand Angle
- Réseau des Semences paysannes
- Le Ministre de l'Agriculture rend visite aux AMAP IdF
Un oeil sur la terre
- L'épinard : la fiche légume de Véronique Legendre
de l'AMAP Saint Fiacre
- Le bulletin météo des spécialistes : ce qui nous
attends dans les semaines à venir.
Cultivons notre jardin
- Livre : « Sans Terres et Sans Reproches », de Stéphanie Muzard Le Moing et d'Eric Boutarin
Portrait
- Portrait collectif : la nouvelle équipe du Bureau du Réseau (en mots et en photos)
Agenda

Pour y accéder, cliquez ici

* AMAP : Association pour le maintien d'une agriculture paysanne

Les articles de la Ruche sur les AMAP, l'approvisionnement local et l'agrigulture durable
INRA: les enjeux scientifiques du Grenelle de l'environnement
La reconnaissance de l'AMAP Le Panier vanvéen
Le mouvement global d'exode rural fait entrer la faim dans les villes
Cinquième lettre d'info du Réseau des AMAP d'Ile-de-France
Quelle politique agricole commune face à la crise alimentaire mondiale ?
Soutenir l'agriculture durable par l'achat collectif de terres
Quatrièmes rencontres parlementaires de l'agriculture durable
Première fête des AMAP d'Ile-de-France
Quatrième lettre d'info du Réseau des AMAP d'Ile-de-France
Après un test concluant à Aix-en-Provence, les étudiants ont leur Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne)
Le régime "locavore", délices et délires

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il en Ile-de-France
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 17:04
Pour que ce projet de F1 ne voie pas le jour et que les 3 agriculteurs concernés puissent enfin cultiver sereinement les terres de la ferme de la Haye.
Pour une grande manifestation contre l'implantation d'un circuit de F1 sur le 2ème plus grand captage d'eau potable d'Ile-de-France.
Venez nombreux à Versailles le Samedi 16 mai devant le château à 14h !
Dites le autour de vous !
Plus d'infos sur : http://www.collectif-flinssansf1.org/



Les autres articles de la Ruche sur le projet de circuit de Formule 1 à Flins
Circuit de F1 controversé: «le problème est réglé»
Quand le tout-automobile passe, le bio trépasse
Un circuit de Formule 1 dans les Yvelines ?

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il en Ile-de-France
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 16:46
Dans le cadre de son engagement en faveur de la charte « Abeille sentinelle de l'environnement », la région va installer 36 ruches sur 6 de ses bases de loisirs, à Bois-Le-Roi, Etampes, Port aux Cerises, Saint-Quentin-en-Yvelines, Vaires Torcy, et Val de Seine.
Cette charte a été initiée par l'Union Nationale de l'Apiculture Française (UNAF). Cette dernière a missionné des apiculteurs pour former, sur une période de 3 ans, un employé dans chaque base de loisirs qui accueillera des ruches. L'employé formé pourra ensuite entretenir, de manière autonome, le rucher et promouvoir l'apiculture auprès des jeunes générations.
Les six première ruches seront installées sur la plus grande Base régionale de plein air et de loisirs, à Saint-Quentin-en-Yvelines, la seule base existante qui accueille une réserve naturelle nationale, classée Natura 2000.

La protection des abeilles : un engagement crucial de l'UNAF pour la biodiversité
L'UNAF se bat depuis des années pour faire de la protection des abeilles une cause écologique nationale. En effet, cet insecte, non content de nous offrir du miel, est indispensable à la pollinisation, donc à la reproduction de 80% des végétaux, soit environ 200 000 espèces différentes. Or, les abeilles connaissent aujourd'hui un taux de mortalité  anormalement élevé de 30% par an. Lancé par l'UNAF, en décembre 2005, le projet « Abeille, sentinelle de l'environnement » est un programme national de sensibilisation et d'information sur la sauvegarde de la biodiversité végétale à travers la protection des abeilles appliqué en étroite collaboration avec des partenaires locaux publics ou privés.
L'engagement de l'Ile-de-France
Composée à 80% de forêts, de terres agricoles et d'espaces naturels, malgré une urbanisation soutenue, l'Ile-de-France
abrite une biodiversité rare et essentielle, ambitionnant de devenir la première écorégion européenne, la Région Île-de-
France, déjà partenaire de l'UNAF, renforce son action pour la préservation des abeilles. Attachée, de plus, au respect de l'environnement, cette action est le reflet de sa politique en matière de développement durable.
Un choix d'implantation judicieux
Le choix d'implanter des ruchers dans les Bases de Loisirs combine plusieurs avantages : elles accueillent un très large public composé à la fois de familles, de groupes scolaires, d'amis ou de personnes seules qui y passent des moments
d'évasion, de détente et de partage propices à la sensibilisation écologique. De plus ce sont surtout des espaces verts très favorables au développement des abeilles.
Quelques actions spécifiques sur les Bases de Loisirs
Petits et grands pourront ainsi découvrir, au gré de leurs promenades, une ruche insolite sur un petit pont surplombant une île à Port aux Cerises, appréhender en toute transparence le travail des abeilles à travers une ruche vitrée à Bois-le-Roi, assister à l'élaboration d'un jardin mellifère à Saint-Quentin-en-Yvelines, observer de près et manipuler une ruche en toute sécurité, et participer enfin à des jeux de rôle ludiques autour de la reine de la fête : l'abeille.
Le saviez-vous ?
. Selon les données de l'INRA, 35% de la quantité de notre alimentation et 65% de sa diversité dépendent de la pollinisation par les abeilles
. Une reine pond jusqu'à 2000 oeufs par jour, 130 000 par an et 500 000 dans sa vie
. Une colonie, c'est 10 à 80 000 abeilles. En une journée, une colonie de 40 000 abeilles, dont 30 000 butineuses, visitent 21 millions de fleurs, soit 700 fleurs par abeille. Soit pour 20 000 butineuses d'une ruche : 14 millions de fleurs visitées quotidiennement
. Une butineuse récolte 40 mg de nectar, ce qui donnera 10 mg de miel et 20 mg de pollen

Sur les abeilles, consultez les autres articles de la Ruche :
Cyber @ction : sauvons les abeilles
Abeilles... et emplois !
L'abeille disparaît à cause des pesticides
Les abeilles et les OGM
Renouvellement de l'autorisation de l'insecticide Cruiser
Plan d'urgence en faveur de la préservation des abeilles
Conférence de presse de l'Union National de l'Apiculture Française

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il en Ile-de-France
commenter cet article
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 11:27
Point de vue de  Anne Le Strat, paru dans LE MONDE du 5 avril 2009
Anne Le Strat est adjointe au maire de Paris chargée de l'eau, de l'assainissement et de la gestion des canaux et présidente d'Eau de Paris

Pour contrer la crise économique qui nous submerge, la droite francilienne a sorti de sa besace l'idée du siècle, ou plutôt du siècle dernier : un circuit automobile à Flins. Ce fantasme de petits garçons, ardemment défendu par le président du conseil général des Yvelines et soutenu par le premier ministre, n'est pas seulement navrant par son absence de vues ; il foule au pied les bonnes intentions du Grenelle de l'environnement. Certes, nous ne sommes plus à une contorsion près, tant sont nombreux les exemples de divergence entre les principes énoncés et les actes engagés.

Dernier exemple en date, le plan de relance du gouvernement met à l'oeuvre les vieilles recettes d'un modèle de développement dépassé et dont les ressorts ont précipité la crise ; routes et autoroutes sont visiblement les seuls grands horizons qu'on nous propose pour relancer l'économie. Si le sort des ouvriers de l'industrie automobile est une question sociale de premier ordre, ce n'est pas en conservant notre modèle actuel du tout-automobile que nous la résoudrons.

Ce n'est pas non plus en construisant un circuit de formule 1 au beau milieu du deuxième plus grand captage d'eau potable d'Ile-de-France que nous fonderons l'économie francilienne de demain. Réaliser un tel équipement relève du scandale écologique. Le Grenelle a clairement fait long feu devant la crise et devant le lobby automobile, toujours actif.

Quelle belle illustration de cette schizophrénie politique qui voit des élus se faire, dans le même temps, les chantres du développement durable et les promoteurs d'un circuit de formule 1 dans une zone dédiée à l'agriculture biologique. Et quand des sénateurs viennent à la rescousse pour passer outre la laborieuse concertation du conseil général des Yvelines avec les riverains et les agriculteurs très hostiles à ce projet, on s'interroge sur l'application des projets Grenelle 1 et 2. Visiblement pour certains responsables politiques, l'enjeu de la protection des eaux souterraines n'est toujours pas devenue une priorité, malgré les alertes toujours plus grandes sur la dégradation de la qualité des ressources en eau et sur l'impérieuse nécessité de leur protection.

Pourtant, tout le monde s'accorde sur le besoin urgent de consacrer, en Ile-de-France, davantage de terres à l'agriculture biologique, aujourd'hui inexistante, de l'ordre de 0,78 % de la superficie agricole.
Simultanément, la demande de produits biologiques se fait croissante et nécessite des importations, notamment en provenance d'Europe de l'Est. C'est d'ailleurs dans cette perspective de développement d'une filière d'agriculture biologique que la Ville de Paris a vendu ces terrains, en mai 2008 à la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural Ile-de-France (Safer) pour le compte de l'agence des espaces verts afin d'y favoriser l'installation du plus grand domaine d'agriculture biologique d'Ile-de-France.

Sur ces 140 hectares, les Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne (AMAP) d'Ile-de-France portent un important projet de fermes biologiques innovantes, qui bénéficie non seulement du soutien de la région Ile-de-France, mais aussi de celui du programme européen plan d'aide européen pour l'agriculture périurbaine (Leader). Faut-il rappeler que les dispositions du Grenelle 1 fixent pour objectif 6 % des surfaces agricoles bio en 2012 et 20 % en 2020 ?
Avec à peine 1 % en Ile-de-France, région de forte activité agricole, nous sommes encore très loin du compte ! Viendrait-il à l'esprit d'unresponsable politique digne de ce nom d'installer un circuit automobile dans les montagnes des Catskill, zones de captage des eaux alimentant les New-Yorkais ? Ou dans la vallée de Mangfall qui fournit 80 % de l'eau nécessaire aux habitants de l'agglomération de Munich ? Assurément pas puisque ces villes ont, elles, fait le seul choix responsable : celui de sanctuariser les zones concernées.

L'Ile-de-France, zone d'agriculture dense et intensive, a vu la qualité de ses nappes phréatiques se dégrader en particulier sur les paramètres nitrates et pesticides. Actuellement le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (Sdage) du bassin Seine-Normandie entre dans sa phase de concertation. Outil de planification et de cohérence de la politique de l'eau à l'échelle du bassin hydrographique, il fixe les orientations d'une gestion équilibrée de la ressource en eau avec des objectifs de qualité et de quantité selon les exigences assignées par l'Union européenne pour un retour au bon état écologique des eaux d'ici 2015.

Nous ne sommes plus dans l'incantation mais face à une obligation de résultats inspirée par la directive-cadre européenne sur l'eau.
Dans ce cadre, convertir des terres en agriculture biologique, respectueuse des ressources hydriques, contribue à l'atteinte desobjectifs.

Si cette zone de captage n'approvisionne pas la Ville de Paris, la capitale n'en demeure pas moins propriétaire de puits d'eau potable sur le périmètre concerné, et elle n'entend pas que les terrains qu'elle a cédés au service d'une ambition écologique revendiquée soient ainsi détournés de leur usage initial.

Notre responsabilité collective est de protéger notre eau pendant qu'il en est encore temps, en renonçant à ce circuit "joujou" d'élus en manque d'imagination. Espérons que ce combat inégal entre automobile et agriculture biologique ne devienne pas symptomatique des errements du Grenelle de l'environnement.

 

Un autre article de la Ruche sur le projet de circuit de Formule 1 à Flins

Un circuit de Formule 1 dans les Yvelines ?


Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il en Ile-de-France
commenter cet article

Les actualités de la Ruche

Recherche

Liens