que se passe-t-il dans le monde - Le blog de La ruche (alternatives écologiques et solidaires à Vanves)
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 21:29

Un nouveau documentaire sur la question des ondes électromagnétiques, dévoile comment les industriels de la téléphonie, manipulent la science, pour obtenir une règlementation qui leur soit favorable.

Découvrez et faites connaître le documentaire ONDES SCIENCE ET MANIGANCES qui sort ce mercredi 19 mars.
Voir la bande annonce ci-dessous
https://www.youtube.com/watch?v=_LyuIL73HVM

Voir le film en ligne (location - VOD)

http://vimeo.com/ondemand/ondesvod/77993977#share 


Les événements à l’origine de ce documentaire, se sont déroulés en Alsace, où un collectif de citoyens s’est opposé à l’installation d’une antenne de téléphonie mobile à proximité des maisons. Parmi eux, le Dr George s’est mobilisé suite à la lecture d’études scientifiques qui révélaient que les ondes électromagnétiques de la téléphonie mobile étaient nocives pour la santé humaine. De son côté, le maire du village croyait à l’innocuité de cette technologie, se référant à l’OMS, qui en 2009 affirmait que les ondes étaient sans danger.

Au cours de leur enquête, les auteurs ont découvert que les industriels de la téléphonie mobile, à l'instar de l'industrie du tabac, ont mis en place une stratégie de "défense de produit" destinée à créer artificiellement un doute scientifique autour de la nocivité de cette technologie, dont les effets délétères sont pourtant connus par les spécialistes depuis les années 1970. Pendant deux ans, les auteurs ont traqué la signature de cette activité de «défense de produit» déployée par les industriels de la téléphonie mobile. Le film suit des lanceurs d’alerte, citoyens, journalistes, scientifiques qui, en France, Suède, Belgique, Suisse, Italie, dénoncent les mensonges du lobby de la téléphonie Mobile, révèlent des documents compromettants pour les industriels.  Et déjouent leurs manigances devant la caméra.

 

Nancy et Jean
Auteure et réalisateur  

A voir également:

Entretien avec Étienne Cendrier de Robin des Toits à propos du film ONDES SCIENCE ET MANIGANCES

COMMENT S'EST ORGANISE LA DEFENSE DU PRODUIT EN FRANCE

LE LOBBY EN 2014 

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il dans le monde
commenter cet article
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 09:07

Areva vient de lancer une gigantesque campagne de propagande publicitaire en Europe et aux États-Unis, pour un coût d'environ 20 millions d'euros. Rien qu'en France, son spot publicitaire passera 1 500 fois à la télé en 3 semaines.

Non, le nucléaire n'est pas une énergie propre !
Oui, le nucléaire empêche le développement des énergies renouvelables !

Comment pouvez-vous agir ?

Regardez et diffusez le contre spot du Réseau "Sortir du nucléaire"
Regardez et diffusez le spot de contre-information du Réseau "Sortir du nucléaire"
http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/propagande-areva.html

Participer à notre cyber-action
Participez à notre cyber-action pour interpeller le Jury de Déontologie Publicitaire et soutenir la plainte déposée par le Réseau "Sortir du nucléaire".
http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/propagande-areva.html

Diffusez largement ce mail à toutes vos connaissances
Diffusez largement cette information à toutes vos connaissances.

Merci beaucoup pour votre action !

L'équipe du Réseau "Sortir du nucléaire"

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il dans le monde
commenter cet article
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 21:03

Difficile de résister ...

Nous vous faisons partager cette preuve du réchauffement climatique trouvé sur le blog des ConsomActeurs Associés

Courbe-culotte

Une preuve irréfutable du réchauffement climatique !

Allègre nie toujours la cause humaine du réchauffement climatique.
Si la gauche n'était pas perpétuellement écartelée
DSK notre expert mondial aurait pu lui expliquer...

Voici de l' "envoyée spéciale" à New York des ConsomActeurs Associés, l'extrait d'un rapport gardé secret :

La "courbe culottes" preuve incontestable du réchauffement de la planète...

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il dans le monde
commenter cet article
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 11:01

Il faut lire « Vers un nouveau capitalisme » de Muhammad Yunus ! (environ 6 euros en Poche). Ce livre passionnant ouvre de nouveaux horizons et remplit d’espoir. M. Yunus y présente une nouvelle forme d’entreprise : le social-business et raconte comment, depuis 30 ans au Bangladesh, il a développé et concrétisé cette idée. 

Voilà la description qu’il en donne : « un social-business est conçu et fonctionne comme une entreprise classique : il a des produits, des services, des clients, des marchés, des charges et des recettes. Mais le principe de maximisation du profit est remplacé par celui de bénéfice social.» Les investisseurs ne touchent pas de dividende (ils peuvent récupérer leur mise) ; ainsi, tous les profits sont réinvestis pour augmenter l’efficacité ou la taille de l’entreprise.

Un social-business doit avoir pour objectif l’amélioration du sort des personnes (par exemple la réduction de la pauvreté) ou de la planète. M. Yunus a commencé par créer la Grameen Bank, première banque de micro-crédit. De ce social-business, en sont nés une vingtaine d’autres au Bangladesh dans divers domaines : téléphonie mobile pour les villages isolés (Grameen Phone), fabrication et distribution de yaourts enrichis à destination des enfants malnutris (Grameen Danone), de services médicaux (Grameen Health Care Services), fourniture d’énergie renouvelable (Grameen Shakti), etc. Les pauvres sont les clients exclusifs, souvent les fournisseurs ou employés, parfois les propriétaires de ces entreprises. Il faut avoir à l’esprit que ceci se fait dans un des pays les plus pauvres de la planète.

M. Yunus a totalement remis en cause les principes qui fondent le capitalisme moderne selon lequel :

 - les humains seraient des êtres unidimensionnels ne cherchant qu’à maximiser le profit. Bien d’autres motivations les poussent en fait à agir ;

- la seule solution pour sortir les pauvres de la misère est de leur offrir un emploi salarié. L’entreprenariat et le travail indépendant sont de fait plus valorisants, plus pérennes et dynamisent l’économie ;

- la capacité d’entreprendre est une qualité rare.

M. Yunus a également fait une découverte de taille : « prêter aux femmes crée des bénéfices en cascade ». Les revenus qu’elles génèrent profitent à la famille entière et d’abord aux enfants, et plus largement à toute la communauté. Enfin, il propose une nouvelle façon d’envisager l’aide au développement qui doit consister en « la création d’un environnement propice à l’expression par les pauvres de leur potentiel de création ».

Le social-business propose une vision intégrée du travail, fortement connecté à la vie quotidienne et à l’environnement des personnes. Le livre fourmille d’idées nouvelles, alternatives, d’exemples étonnants, de chiffres stupéfiants… Les curieux adoreront ! Les futurs entrepreneurs y trouveront sans doute l’inspiration !

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il dans le monde
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 21:09

Le changement climatique et ses conséquences sont aujourd’hui incontestables. En décembre 2009, au sommet de Copenhague, les dirigeants du monde entier devront parvenir à un nouvel accord sur le climat. Il est urgent de mettre en œuvre les moyens nécessaires à la réduction drastique de nos émissions de gaz à effet de serre : notre avenir en dépend !

L’actuel Protocole de Kyoto exclut à juste titre le nucléaire des solutions de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mais l’industrie nucléaire, de concert avec certains Etats, fait pression pour que cette technologie dangereuse et polluante soit considérée comme "propre" et incluse dans le prochain accord sur le climat !

Cela permettrait au nucléaire de bénéficier de financements publics considérables… au détriment des vraies solutions ! Pareil tour de passe-passe condamnerait à l’échec la lutte contre le changement climatique et favoriserait l’expansion mondiale du nucléaire et de ses risques.

Agissez dès aujourd'hui !

Signez la pétition !

http://www.dont-nuke-the-climate.org/

Sur le changement climatique, consultez les autres articles de la Ruche :
A Vanves, une action pour lutter contre le réchauffement climatique
La ville…avec quelques degrés de plus
Copenhague 2009 : Attac se mobilise
L'ultimatum climatique : signez l'appel !
Un engagement dans la lutte contre le changement climatique ?
Ni nucléaire, ni effet de serre, un débat organisé par nos voisins d'Antony
Réduction des gaz à effet de serre, économies d'énergies. La municipalité de Vanves à contre courant
135 villes européennes s'engagent contre le réchauffement climatique
Voir plus loin que le bout de son mandat pour adapter sa ville


Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il dans le monde
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 18:30
Les paradis fiscaux font des ravages. Ils ont amplifié la crise qui a jeté des millions de personnes dans le chômage et la précarité à travers le monde. Comment aujourd’hui accorder la moindre confiance aux banques si on ne connaît pas le montant de leurs capitaux dissimulés dans ces trous noirs de la finance mondiale ?

Les paradis fiscaux plombent le budget des États. Des grandes entreprises et des individus fortunés échappent aux impôts en y cachant leur argent, tandis que les autres payent à leur place. En France, la fraude fiscale coûterait 3 fois le déficit de la Sécurité sociale. Les paradis fiscaux y prennent une large part. Les pays du Sud, eux, voient s’envoler dans les paradis fiscaux près de 800 milliards d’euros par an !

Les paradis fiscaux servent également de base-arrière pour blanchir l’argent des trafiquants, dictateurs et autres caisses noires de certaines entreprises. En protégeant les hors-la-loi et leurs secrets, ils menacent en permanence la paix et la démocratie dans le monde.

es dirigeants du G20 ont appelé, en avril 2009, à une action mondiale contre les paradis fiscaux. C’est une bonne nouvelle. Mais ce premier pas n’est pas à la hauteur du scandale. À quoi bon dresser, par exemple, une liste des paradis fiscaux si c’est pour la vider, aussitôt, de son contenu ?

Sans la présence des banques et des multinationales des pays du G20, les paradis fiscaux n’existeraient plus : 100% des entreprises et des banques françaises du CAC 40 y ont des filiales. C’est sur celles-ci que la France et la communauté internationale doivent agir !

Qui que l'on soit – citoyen, consommateur, militant syndical, élu local ou dirigeant d'entreprise, demandons davantage de transparence aux utilisateurs des paradis fiscaux.

Ensemble, exigeons la disparition des paradis fiscaux !

http://www.stopparadisfiscaux.fr/

Une campagne à l'initiative des organisations syndicales CFDT, CGT, Snui, Solidaires et des ONG Attac, CCFD Terre Solidaire, Oxfam France-Agir Ici et de la Plate forme paradis fiscaux et judiciaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il dans le monde
commenter cet article
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 10:19

Attac fait de la campagne « Urgence climatique, justice sociale » une campagne prioritaire. Ce sera un moment fort de mobilisation pendant le dernier trimestre 2009. La dégradation climatique impose plus que jamais, non seulement de penser global et agir local, mais aussi d'agir global et penser local.

A un niveau global
Cette campagne se décline autour de plusieurs moments totalement imbriqués :
- la crise écologique et la crise climatique sont des aspects de la crise globale et l'Assemblée générale des Nations unies, en septembre, revêt à cet égard une grande importance ;
- la crise écologique et climatique a été accélérée par les politiques du libre-échange absolu menées par les organisations internationales, en particulier l'OMC qui se réunira à Genève quelques jours avant le sommet de Copenhague, pour faire valoir la primauté du libre-échange et le renforcement des droits de propriété intellectuelle.
- la possibilité d'un véritable accord à Copenhague, dans le cadre de l'ONU, suppose une mobilisation des citoyens à l'échelle internationale, pour faire valoir les exigences de justice sociale et empêcher que les négociations climatiques soient une occasion de remettre sur les rails des politiques et des institutions qui ont échoué et ont conduit à la crise actuelle.

A un niveau local
La campagne doit s'appuyer sur les résistances à la perpétuation d'un mode de production et de consommation qui concourt à la dégradation écologique et climatique et sur des expériences qui d'ores et déjà permettent à la fois de créer des emplois et de préserver l'environnement. La conférence de Copenhague ne doit pas être confinée à un débat d'experts, la mobilisation citoyenne doit permettre de montrer que Copenhague est partout.

Le dossier d'Attac « Conjuguer l'urgence climatique et la justice sociale », très complet.

Les autres articles de la Ruche sur les enjeux climatiques et le sommet de Copenhague
L'ultimatum climatique : signez l'appel !

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il dans le monde
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 17:26
Une vidéo très instructive sur le monde merveilleux qui nous attend quand les abeilles auront disparu...
Ou pourquoi les menaces sur la biodiversité ne sont pas simplement une affaire de petites fleurs et de petits oiseaux pour amoureux de beaux paysages mais aussi un enjeu économique majeur au sens le plus classique du terme...

http://www.dailymot ion.com/video/ x4rmcv_le- silence-des- abeilles_ news


Sur les abeilles, consultez les autres articles de la Ruche :
L'abeille disparaît à cause des pesticides
Les abeilles et les OGM
Renouvellement de l'autorisation de l'insecticide Cruiser
Plan d'urgence en faveur de la préservation des abeilles

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il dans le monde
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 16:45

L'analyse et le questionnement d'un membre de la Ruche


La politique agricole mondiale discutée à l'OMC est très défavorable aux agricultures des pays en développement qui prennent de plein fouet la concurrence des agricultures des pays riches, sans bénéficier, comme elles, d'une politique compensatoire d'aide au revenu. Ce phénomène est accentué par les programmes d'ajustement structurel du fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, imposés aux pays pauvres pour les forcer à rembourser leur dette. Ils consistent à abaisser les tarifs douaniers, au-delà même des exigences de l'OMC, et à développer, pour faire rentrer des devises, des cultures d'exportation plutôt que vivrières.

Après la crise alimentaire de 2007-2008, due à la fois à une hausse temporaire des prix des denrées de base et une crise structurelle du pouvoir d'achat des populations pauvres, comment concevoir une autre politique alimentaire planétaire ? Comment l'Europe, qui doit revoir en 2013 sa politique agricole, pourra-t-elle participer au défi du XXIème siècle: nourrir 9 à 10 milliards d'habitants en 2050 en préservant les ressources de la planète ? Comment associer maintien du tissu et développement rural à l’intérieur de l’Union européenne d’une part et, de l'autre, restauration du secteur agricole dans les pays en développement ?

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il dans le monde
commenter cet article
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 13:27
Membres du club Eurocities, les maires de 135 grandes villes européennes se sont engagés, lundi dernier à Lyon, à engager des politiques de lutte contre le réchauffement climatique mais également à développer des villes plus économes en espace et en énergie et en étoffant l'offre de transports collectifs.

Plus précisément, les villes européennes concernées s'engagent à mettre en œuvre une stratégie de lutte contre le changement climatique, par des objectifs globaux définis par la négociation internationale et la communauté scientifique, au niveau des territoires urbains et grâce à la conjugaison des efforts de la ville, la mise en œuvre d'un plan climat dans chacun de nos territoires, en vue de parvenir à un objectif qui soit compatible avec l'ensemble européen et les objectifs internationaux, enfin, l'établissement à échéance régulière de rapports de mesure et de réduction des émissions de gaz à effet de serre afin d'évaluer l'efficacité du plan climat actions.

Représentant 70% de la population globale de l'Union, les villes européennes ont un rôle central à jouer en fournissant des solutions adaptées pour enrayer le réchauffement climatique, en particulier dans les zones urbaines surpeuplées particulièrement sensibles. C'est que souligne le club Eurocities.

La déclaration témoigne de l'engagement des villes pour faire en sorte que l'action est menée à l'échelon local et que le défi du changement climatique est au coeur des préoccupations des citoyens européens. Pour Eurocities, les villes sont les mieux placées pour parler avec les citoyens sur des questions telles que le changement climatique, et montrer comment les changements apportés au niveau local dans tous les domaines de la vie publique, de la gestion des déchets, ou des transports publics, peuvent contribuer à faire face à ce défi mondial.

Efficacité de l'échelon local

S'exprimant lors de l'événement, Jean-Marc Ayrault, président de Nantes Métropole et président du groupe de travail Eurocities sur les changements climatiques et de l'énergie a déclaré "C'est le bon moment pour accélérer nos actions sur la lutte contre le changement climatique. Cela peut être un facteur qui contribue aujourd'hui à faire face à la crise économique. Nous, les villes, croyons fermement que nous pouvons retarder le réchauffement climatique."

Eurocities est un réseau de villes européennes fondé en 1986 par les maires de 6 villes majeures de l'Union : Barcelone, Birmingham, Francfort, Lyon, Milan et Rotterdam.

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il dans le monde
commenter cet article

Les actualités de la Ruche

Recherche

Liens