Le compostage en pied d’immeuble - Le blog de La ruche (alternatives écologiques et solidaires à Vanves)
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 11:35

Composter ses déchets verts a de nombreux avantages : diminuer le volume de déchets ménagers (la quantité de biodéchets produite par foyer est estimée entre 50 et 70 kg par an), produire du compost mais également améliorer le rendement des usines d'incinération, meilleur lorsque les déchets fermentiscibles sont écartés. Contrairement aux idées reçues, le compostage n'est pas réservé qu'aux heureux possesseurs d'un jardin, mais  peut être mis en place dans de nombreuses situations. Ainsi, les expériences de compostage en pied d'immeuble se multiplient.

Ainsi dans le Puy-de-Dôme. Le Syndicat des déchets ménagers qui regroupe toutes les collectivités du Puy-de-Dôme et du nord de la Haute-Loire implante le compostage dans une quarantaine de résidences. Il touchera 4 200 logements d’ici trois ans. Une expérimentation a eu lieu en avril 2008, avec des résultats probants. A Aigueperse, par exemple, (trois résidences, 126 logements) 4 bacs de 660 litres ont été réservés a la partie fermentescible des déchets ménagers (épluchures de légumes, déchets verts…) et alimentent le compost de la résidence. C'est une volonté politique forte qui guide ce projet. Gabriel Gay, président du Syndicat explique que cette action est conduite dans le cadre d’une opération plus vaste : « Nous intervenons également auprès des élus et dans les écoles, en 2010 le Syndicat a budgété 165 000 euros pour la prévention des déchets et trois personnes s’occupent de ça. Si nous voulons atteindre les 7% de réduction de nos déchets demandés par le Grenelle de l’environnement, nous devons y consacrer des moyens. »

Le compostage en pied d’immeuble n’est qu’un moyen parmi d’autres mais il présente de sérieux avantages. Juliette Garrigue, chargée de mission Prévention au Valtom, les résume : « Les déchets fermentescibles n’ont plus à être transportés et enfouis, ce qui génère des économies et réduit l’émission de gaz à effet de serre. Ils sont valorisés sur place et les locataires profitent du compost produit pour leurs plantes intérieures ou leurs balcons. De plus, nous avons constaté que cette nouvelle pratique développe la convivialité entre locataires. Il faut bien sûr que les gardiens jouent le jeu car ce sont eux qui brassent le compost et incitent les locataires au tri. Ils sont la clef de voute du système ».

Restera, en 2011, à évaluer l’impact global de cette opération, nos poubelles contenant en moyenne 30% de déchets fermentescibles, de belles économies sont possibles.

Mais aussi à Paris : dans le cadre de son plan de prévention des déchets et du plan régional d'élimination des déchets ménagers et assimilés, la Mairie de Paris souhaite expérimenter sur 25 sites volontaires le compostage en pied d'immeuble. D'autres expériences existent déjà : voir le site http://www.compostaparis.fr/

Les candidats retenus, habitants dans une copropriété privée, dans un immeuble ou un ensemble géré par un bailleur social ou privé seront aidés et formés par un cabinet spécialisé, chargé de l'ensemble du projet compostage en pied d'immeubles à Paris.

A Colombes, une 1ère expérience devrait démarrer d'ici peu.

Et à Vanves ?

 

L'article de la Ruche consacrés au compost

Comment faire du compost ou du lombri-compost ?

Partager cet article

Repost 0
Published by La ruche de Vanves - dans Que se passe-t-il en France
commenter cet article

commentaires

Les actualités de la Ruche

Recherche

Liens